Amundi ETF Trend Report Overview - 3ème trimestre 2019

Jeudi 17 octobre 2019

Expertise, Vidéo

       

 

La collecte sur le marché européen des ETF a accéléré sur le trimestre, grâce à un rebond de l’intérêt des investisseurs pour les actions. Cependant la majeure partie des flux reste encore concentrée sur les obligations, qui se sont vues allouer près de 15 mds€ sur les 3 derniers mois.

Du côté des actions l’Europe a stoppé l’hémorragie, affichant un solde légèrement positif sur le trimestre. Mais la décollecte reste quand même significative sur l’année à -11 mds€. Les actions US et globales ont toujours les faveurs du marché et poursuivent sur leur tendance positive, tandis que les pays émergents ont quant à eux connu un renversement de tendance : - 3 mds€ sur le trimestre, à comparer à une collecte de + 5 mds sur le premier semestre.

Côté factoriel l’engouement s’est largement tari ces derniers temps, même si les facteurs défensifs gardent toujours la cote. En revanche, la tendance qui porte l’investissement socialement responsable ne se dément pas : encore 2.7 mds€ sur le trimestre, ce qui porte le total à plus de 6 mds en 2019.

Enfin on peut noter la bonne tenue des ETF thématiques, qui offrent une exposition transversale à des thèmes d’investissement tels que l’intelligence artificielle par exemple.

Concernant les obligations on note toujours une nette préférence pour la dette d’entreprise, qui a bénéficié de plus de 6 mds€ de souscription sur le trimestre. En effet, suite aux récentes actions des banques centrales européenne et américaine le rendement de la dette d’état a significativement diminué, obligeant les investisseurs à prendre plus de risque. Sur la zone euro par exemple, où les taux d’intérêt sont les plus bas, le crédit représente plus de 70% de l’allocation totale.

On observe dans cette classe d’actifs également une demande accrue pour les ETF incluant une dimension de l’ISR, avec 1.2 mds€ alloués à ce type de produit depuis le mois de juin.

Au sein de l’univers des matières premières c’est l’or qui reste l’objet de toutes les attentions. Dans un contexte de volatilité accrue et de rendements négatifs il joue à plein son rôle de valeur refuge, offrant une protection grâce à sa faible corrélation avec l’ensemble des actifs risqués. L’allocation totale sur les produits trackant le prix de l’or dépasse désormais les 15 mds€ sur les 12 derniers mois.