Obligations vertes : un investissement obligataire en faveur du climat

Mercredi 07 septembre 2022

Blog, Produit

                  
                
                   
Avez-vous lu notre récent article sur l’objectif « Net Zero » ? En résumé, nous considérons qu'il s'agit d'un des défis majeurs de ce siècle aussi bien pour les gouvernements que pour l'ensemble des citoyens.

                                      

L’objectif « Net Zero » implique d'atteindre la neutralité carbone au niveau mondial, autrement dit une réduction (une compensation) des gaz à effet de serre émis, grâce à des changements d'habitudes et des nouvelles technologies. Cet objectif nécessite une transformation majeure dans la manière dont les investisseurs allouent leur capital, et dans leur dialogue avec les entreprises afin de mettre en action des idées vertueuses.

Aujourd'hui, nous examinons l’une des solutions à disposition des investisseurs pour amorcer leur propre transition climatique. Cette solution implique de mobiliser une part des quelque 1 250 milliards de dollars du marché obligataire international1. Cela représente une somme importante disponible, et un impact potentiel sur le climat.

Nous parlons ici des « obligations vertes », un segment du marché obligataire relativement nouveau, mais florissant. Les obligations vertes offrent aux investisseurs un moyen d'orienter leur capital vers des projets bénéfiques pour le climat. Et comme nous le verrons, les raisons de les intégrer dans les portefeuilles n'ont jamais été aussi nombreuses.

Commençons par le commencement : comment fonctionnent-elles ?

                                   

Donner du sens à son investissement

Lorsque vous achetez une obligation traditionnelle, dite « vanille », vous prêtez votre argent à l'entreprise ou au gouvernement qui émet ce titre, sans contrainte spécifique pour l'émetteur. Celui-ci utilise les fonds à des fins qui ne sont pas précisées et verse en échange un coupon obligataire. À l'échéance (la plupart du temps), vous récupérez le principal de votre prêt.

Les obligations vertes se distinguent en ce qu'elles servent à lever du capital pour une raison précise. Pour qu'une obligation puisse être certifiée comme « verte », ses revenus doivent aider à financer des projets liés à l'environnement ou au climat. Vous saurez donc toujours où va votre capital, ce qui n'est pas le cas avec une obligation « vanille ». Vous pouvez vous représenter cet investissement comme « assorti de contraintes environnementales ».

Une obligation verte peut financer un nouveau parc éolien, la rénovation d'une gare aidant à accroître l'utilisation des transports publics ou n'importe quel projet mené dans l'intérêt de l'environnement.

Les obligations vertes apportent un degré de transparence et de mesurabilité bien supérieur à celui des obligations traditionelles. Néanmoins, un grand nombre d'investisseurs ignorent encore l’intérêt de ce type d’actifs. Un grand nombre, mais pas tous. Loin des tendances qui dominent, le marché des obligations vertes connaît pourtant un véritable essor.

                                     

Les obligations vertes deviennent la norme

Parlez avec n'importe quel défenseur du climat, et il vous dira que la lutte contre le changement climatique met du temps, voire trop de temps. Une des raisons de cette lenteur tient au fait que les projets liés au climat nécessitent des financements et qu'il n'existe pas de mécanisme efficace pour mettre en relation le capital des investisseurs avec les projets responsables, qui en ont le plus besoin.

Considérons un instant ce qu'impliquent les dépenses pour des projets en faveur du climat : un investissement pour de nouvelles infrastructures ou pour revoir totalement des systèmes existants, ou encore pour financer le développement de technologies. Tout ceci est coûteux, et les sources de financement sont souvent difficiles à trouver. Les obligations vertes ouvrent ainsi une voie pour orienter d’importants capitaux dans le financement de projets responsables.
                                                       

Les obligations vertes ouvrent une voie pour orienter d’importants capitaux dans le financement de projets responsables.

                              

Mais il ne s'agit pas d'un acte de charité – on parle bien d'investissement, et qui dit investissement dit rendement. Comme les titres « vanille », les obligations vertes versent un coupon. Après tout, un parc éolien aura vocation à produire et vendre de l'électricité. Un nouveau réseau de transport facilitera les déplacements de milliers d'usagers qui paieront ce service. Investir dans la transition énergétique, c'est toujours investir.

C'est pourquoi même au-delà des préoccupations environnementales, les obligations vertes peuvent être un investissement intéressant en soi. Elles procurent un rendement et diversifient le risque de portefeuille, tout en contribuant d'une façon mesurable à l'action climatique. Et elles ne cessent de gagner en popularité auprès des investisseurs qui comprennent que les bienfaits pour l'environnement ne doivent pas revenir plus chers.

                                        

Des investisseurs de plus en plus sensibles au potentiel des obligations vertes

Si les obligations vertes ne représentent encore qu'une faible part du gigantesque marché obligataire mondial, elles se situent sur une trajectoire de croissance très forte. Le graphique de gauche représente le cumul des émissions d'obligations vertes labellisées dans l'ensemble du monde : plus de 1 500 milliards USD en 2021, après 1 000 milliards USD en 2020 seulement.

Le graphique de droite indique le cumul des flux investis en ETF d'obligations vertes domiciliés en Europe. Une tendance similaire se dessine, qualifiée de « croissance exponentielle » par la Climate Bonds Initiative, un organisme dédié à la mobilisation de capital pour l'action climatique.

Source : (Gauche) Amundi. Cumul des flux investis en ETF d'obligations vertes domiciliés en Europe entre février 2017 et décembre 2021. (Droite) données de la Climate Bonds Initiative synthétisées au 31/01/22 https://www.climatebonds.net/2022/01/500bn-green-issuance-2021-social-and-sustainable-acceleration-annual-green-1tn-sight-market.                                 

                                     

La répartition des émetteurs d'obligations vertes entre entreprises, entités souveraines, gouvernements locaux, etc. est très différente de celle du marché obligataire global. Seulement 13% des émissions totales d'obligations vertes sont à l'initiative d'émetteurs souverains (des gouvernements nationaux), contre 59% sur le marché traditionnel. Même constat à l'inverse pour les entreprises : celles-ci émettent 49% des obligations vertes, contre 19,5% du marché obligataire traditionnel.

              

Chart 2 FR

                                  
Nous pensons que les émissions d'obligations vertes souveraines vont continuer de croître et ainsi la répartition par types d'émetteurs des obligations vertes se rapprochera de celle du marché obligataire traditionnel, augmentant ainsi le volume et la diversité des titres offerts aux investisseurs. De plus en plus de gouvernements nationaux sont attirés par ce marché, y compris, en 2021, le Royaume-Uni et la Suède. Le Royaume-Uni a ainsi émis ses premiers Gilts verts pour un volume de 10 milliards GBP et 6 milliards GPB, devenant le plus important émetteur de 2021 et se hissant parmi les 10 premiers émetteurs du marché mondial d'obligations vertes en termes d'encours. 

Ces capitaux serviront à financer des projets publics verts de première importance à travers tout le pays, notamment dans les domaines des transports propres, des énergies renouvelables et de la préservation de l'environnement. Tout en aidant à nous reconstruire mieux et de manière plus écologique, ces projets vont également créer des emplois dans le cadre de la transition « Net Zero ».

Rishi Sunak, Chancelier du Royaume-Uni, septembre 2021

                                                  
Les questions d'indépendance et de sécurité énergétiques devenant de plus en plus prioritaires actuellement, il est tout à fait envisageable que d'autres pays décident d'émettre des obligations vertes pour financer cette transition plutôt que de s'appuyer sur des sources d'énergie extérieure ou des financements moins directs. Cette tendance pourrait aboutir à une évolution passionnante sur le marché, et créer de nouvelles opportunités pour les investisseurs obligataires.

                                      

Ayez un impact avec un ETF Green Bond

Les obligations vertes représentent un moyen pour les investisseurs d'avoir davantage de certitude quant à leur impact. Avec les règles régissant l'affectation des revenus et le reporting d'impact, ils peuvent s'assurer de financer des projets écologiques.

Ce qui signifie que les obligations vertes constituent un investissement à la fois puissant et favorable à l’environnement. Malgré toutes les statistiques alarmantes sur le réchauffement de la planète, l'humanité dispose encore d'une grande chance de limiter le changement climatique avant qu'il ne soit trop tard. La recherche scientifique a fixé à +1,5 °C le point à partir duquel le réchauffement aurait un impact négatif significatif sur l'environnement. Des montants très élevés à investir peuvent être mobilisés pour aider à maintenir le réchauffement climatique à ce niveau, voire en dessous.

Les obligations vertes ouvrent une voie pour orienter ces milliards vers des projets qui feront réellement la différence.

Bien sûr, pour la plupart des investisseurs, il est assez peu pratique d'acheter et de vendre des obligations vertes individuelles. C'est pourquoi les ETF dédiés aux obligations vertes rassemblent des titres labellisés et permettent d'investir à l'aide d'un produit unique. Lyxor Green Bond (DR) UCITS ETF (ticker : CLIM) a été le premier ETF investi en obligations vertes, et demeure de loin la référence sur ce marché, avec 578 millions EUR d'actifs sous gestion2.

L'allocation des revenus des obligations du fonds CLIM est mesurée et publiée par nos soins. En 2021, les trois principaux secteurs ayant bénéficié de fonds du Lyxor Green Bond (DR) UCITS ETF étaient l'énergie (36%), les bâtiments verts (26%) et les transports propres (20%)3.

                                        

                               

D'après notre évaluation des indicateurs d'impact, chaque million d'euros investi dans l'ETF équivaut à retirer du trafic automobile 212 véhicules particuliers (sur la base des émissions de GES évitées), ou à économiser l’équivalent de la consommation d'énergie annuelle de 63 maisons (sur la base des énergies renouvelables produites)4. Entre autres projets, les obligations vertes détenues dans le portefeuille ont financé des parcs éoliens sur terre et en mer, la production d'acier sans énergie fossile, la génération d'énergie solaire et même la rénovation de la gare centrale d'Utrecht.

Pour de plus amples informations, demandez notre Rapport d'impact complet pour 2021.

À noter : L'approche mise en œuvre par Lyxor Green Bond (DR) UCITS ETF pour investir dans des obligations vertes repose dans une large mesure sur des données fournies par des tiers, lesquelles sont susceptibles d'être parfois incomplètes, inexactes ou indisponibles, ce qui crée une dépendance envers la qualité et la fiabilité de ces informations. L'investissement dans des obligations vertes peut également donner lieu à des biais sectoriels sur le marché obligataire mondial. Veuillez vous reporter au prospectus du fonds pour de plus amples informations.

                                  

Comment intégrer des obligations vertes dans votre portefeuille

Nous sommes convaincus que les obligations vertes joueront un rôle essentiel dans la transition climatique. C'est la raison pour laquelle nous proposons plusieurs solutions permettant d'inclure ces instruments dans votre portefeuille, avec notre ETF Green Bond « aggregate » de référence (émetteurs de profils variés, à la fois entreprises et Etats), notre ETF d'obligations vertes souveraines de la zone euro et notre ETF d'obligations vertes d'entreprises, lancé en septembre 2021.

Dans le tableau ci-dessous, nous observons que les solutions pour investir vert(ueus)ement sont aujourd'hui nombreuses.

Exposition

UCITS ETF (DR)

Méthode de réplication

 Codes Bloomberg principaux

Devises de transaction disponibles

Code ISIN

Encours sous gestion*

FC (frais courants)*

Aggregate - toutes maturités

Lyxor Green Bond

Physique

CLIM,CLMU, LYXGREEN

EUR, GBP, USD, CHF, SEK, MXN

LU1563454310

578 Mio EUR

0,25%

Aggregate - toutes maturités

Lyxor Green Bond - Monthly Hedged to EUR

Physique

KLMH

EUR

LU1563454823

578 Mio EUR

0,30%

Aggregate - maturités 1-10 ans

Lyxor Global Green Bond 1-10Y

Physique

XCO2

EUR, GBP

LU1981859819

160 Mio EUR

0,15%

Obligations souveraines

Lyxor Euro Government Green Bond

Physique

ERTH, EAH, EART

EUR, GBP, CHF

LU2356220926

108 Mio EUR

0,20%

Obligations d'entreprises

Lyxor Corporate Green Bond

Physique

PLAN, TERA

EUR, USD, CHF

LU2370241684

44 Mio EUR

0,20%

                                            

                              

Source : Amundi, encours sous gestion et Taux de Frais sur Encours (TFE) au 26/08/2022. Lyxor ETF a rejoint Amundi Asset Management en date du 1er janvier 2022. * FC = frais courants (annuels, toutes taxes incluses). Les frais courants sont les charges qui sont prélevées sur le fonds au cours de l'année. Ils correspondent à une estimation tant que la clôture des comptes annuels n'a pas eu lieu. L’achat et la vente d’ETF peut impliquer des coûts de transaction et des commissions.

À noter : L'investissement dans les ETF OPCVM (UCITS) susmentionnés comporte un degré de risque, notamment, mais pas exclusivement les risques visés à la section « Connaître vos risques » ci-dessous. Pour connaître les risques spécifiques liés à un investissement dans chaque ETF OPCVM (UCITS), et plus particulièrement ceux exposés aux obligations vertes, veuillez consulter directement la section « Avertissement sur les risques » du prospectus de l'ETF OPCVM en question.

1.Recherche trimestrielle SIFMA : « Fixed Income – Issuance and Trading », janvier 2022. https://www.sifma.org/resources/research/research-quarterly-fixed-income-issuance-and-trading/  
2.Source : Amundi, encours sous gestion au 26 août 2022. Lyxor ETF appartient à Amundi Asset Management à la date du 1er janvier 2022. 
3.Source : Amundi. Trois premiers secteurs en termes d'affectation des produits. 
4.Source : Calculs Amundi à partir de la Calculatrice d'équivalence des gaz à effet de serre, https://www.epa.gov/energy/greenhouse-gas-equivalencies-calculator