Les investisseurs en ETF anticipent un avenir durable

Vendredi 07 mai 2021

Publication de recherche

    

Le rapport ETF Stream révèle que les investisseurs en ETF anticipent un avenir durable
L’essor des investissements intégrant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance prend rapidement de l’ampleur, parallèlement à la croissance des actifs investis dans les fonds indiciels cotés (Exchange-traded funds ou ETF).
Ce virage vers l’investissement durable et socialement responsable constitue l’un des développements les plus révolutionnaires de notre époque en matière d’investissement, une transformation majeure qui façonnera l’avenir des générations futures. A ce titre, l’année 2020 a été marquée par la montée en puissance de l’investissements ESG, aussi bien dans la gestion indicielle que dans la gestion active, avec 42 milliards d’euros de collecte sur le marché européen des ETF ESG contre 17 milliards d’euros en 2019 .
Afin d’étudier et de comprendre cette demande croissante pour les ETF ESG, Amundi a donc réalisé une étude auprès de 171 investisseurs professionnels européens.

   
Croissance des investissements dans les ETF ESG

Les ETF sont un outil idéal et à faible coût de diversification de portefeuilles pour les investisseurs. L’allocation d’actifs dans des ETF intégrant les critères ESG permet aux investisseurs de s’exposer à des titres qui contribuent à avoir un impact positif ou qui excluent des valeurs ayant des impacts négatifs. L’Europe est d’ailleurs à la pointe en la matière avec 47% des produits indiciels ESG cotés en Bourse dans la région . En outre, 69,7% des investisseurs interrogés ont déclaré qu’ils envisageaient d’augmenter leurs allocations vers les ETF ESG au cours de l’année prochaine.

Selon cette enquête, l’alignement des investissements avec les convictions personnelles ou les valeurs de l’entreprise constitue la principale raison pour laquelle les investisseurs allouent des actifs aux produits ESG (77,3%), devant la recherche de la performance (50%) et la gestion des risques (48,5%).

    
Les temps changent : performance des fonds ESG et allocation d’actifs

La question de savoir si les investisseurs doivent ou non sacrifier la performance pour investir de manière durable et responsable est un sujet très controversé depuis plusieurs années. Pourtant, notre enquête montre que 84,9% des investisseurs pensent que l’investissement ESG n’est pas synonyme de perte de performance financière.
De plus, à mesure que les investisseurs s’orientent vers des solutions plus durables et responsables, de nombreuses possibilités s’offrent à eux pour aligner la performance sur leur profil d’investisseur durable. 

Qu’il s’agisse de répondre à leurs convictions personnelles, de gérer les risques de durabilité, de chercher à générer un impact ou d’utiliser les critères ESG comme un facteur de performance durable, il n’existe pas d’approche universelle pour intégrer les facteurs ESG dans les portefeuilles. Traditionnellement considéré comme un investissement thématique de niche, l’ESG a rapidement évolué au point de devenir un élément central et de base de l’allocation d’actifs au sein des portefeuilles ; ainsi, 67% des répondants à l’enquête considèrent que les critères ESG sont à la base de leur politique d’allocation d’actifs, et non un élément secondaire. Preuve que les facteurs ESG se sont définitivement installés dans le monde de la finance et de l’investissement, nous avons assisté ces dernières années au lancement de versions ESG d’indices traditionnels, comme le S&P 500 ESG et l’EURO STOXX 50® ESG.

   
L’engagement actionnarial favorise le changement vers le développement durable

On peut reprocher aux ETF ESG d’avoir peu ou pas du tout d’engagement actionnarial, avec une capacité limitée à influencer les entreprises dans lesquelles ces fonds sont investis afin que celles-ci changent leurs pratiques. Cependant, les fonds gérés passivement ont les mêmes droits de vote que les fonds gérés activement, et de nombreux gestionnaires passifs comptent parmi les plus grands gestionnaires actifs au monde. Les investisseurs peuvent donc rechercher un gestionnaire disposant de l’expertise et des ressources en interne pour voter sur les résolutions des actionnaires lors des assemblées générales des entreprises.
Soulignant l’importance de l’engagement actionnarial dans l’investissement passif, 45,7% des personnes interrogées ont confirmé qu’elles n’investiraient pas dans un ETF ESG d’un émetteur qui ne prendrait pas en compte les critères ESG dans sa politique de vote. De plus, 79,8% des investisseurs sondés conviennent que le vote et l’engagement actionnarial des gestionnaires d’actifs sont essentiels ou très importants.

    
Faire correspondre l’exposition ESG aux convictions

L’intensité de la prise en compte de l’ESG est considérée comme l’aspect le plus important des critères de sélection des ETF ESG. Cette tendance explique la forte demande des investisseurs pour des stratégies ESG ayant un réel impact positif plutôt que pour des fonds qui traitent les objectifs de développement durable comme une simple case à cocher.
Les critères de sélection habituels des ETF semblent d’ailleurs moins cruciaux pour les investisseurs lorsqu’ils choisissent un produit axé sur les critères ESG. 

De fait, dans notre enquête, en matière de critère de sélection des fonds, l’intensité de la prise en compte de l’ESG arrive avant le choix du fournisseur d’indice et l’expertise ESG du gestionnaire d’actifs, ce qui confirme l’importance de développer des solutions adaptées aux besoins, aux convictions et aux contraintes des investisseurs.
L’étude a également mis l’accent sur les investissements dans les ETF axés sur le climat et elle a révélé que 74,2% des répondants avaient pris en compte l’enjeu du changement climatique dans leurs portefeuilles. En outre, 64,9% des sondés ont déclaré vouloir s’aligner sur les objectifs de l’Accord de Paris.

Télécharger l’intégralité de l’étude ici